Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Piotr Szulkin’ Category

Golem, 1988.

Né en 1950 à Gdańsk, Piotr Andrzej Szulkin est un touche-à-tout très créatif. Du théâtre à l’écran, de l’écriture à la mise en scène, de l’université aux galeries d’art, il inscrit sa vision très personnelle du monde (et de la Pologne plus particulièrement) dans chacun de ses travaux. Après un cursus au lycée d’études plastiques de Varsovie (1970), il se dirige à Łodz pour suivre les cours de chef opérateur à l’école PWSFTviT (Państwowa Wyższa Szkoła Filmowa Telewizyjna i Teatralna im. L.Schillera). Il change de filière pour obtenir un diplôme en réalisation en 1975. Avant de s’occuper du futur, il cherchait l’inspiration dans les monuments de l’écriture médiévale polonaise. Sa vie professionnelle débuta avec des films d’animation, des courts métrages documentaires et des films impressionnistes poético-musicaux. Il reçut vingt prix à travers le monde pour ces films (deux premiers prix notamment à Oberhausen). D’ailleurs, avec Golem, son premier long métrage, fut récompensé du prix Andrzej Munk ainsi que le meilleur premier long à FPFF (Gdynia). Mais il doit surtout sa reconnaissance aux trois films qui suivent (La guerre des mondes, prochain siècle ; O-bi O-ba. La fin de la civilisation et Ga, Ga. La gloire aux héros) , qui avec Golem constitue une tétralogie. Après ces derniers, jusqu’à aujourd’hui, Piotr Szulkin a réalisé Femina et Roi Ubu ainsi que les courts métrages récompensés Mieso et huit programmes télévisés (théâtre). Pour la scène, il a conçu Samaobsluga en 1974 (self service) d’après Harold Pinter, Roi Ubu (1986) d’Alfred Jarry à l’institut de la culture française, J’ai froid dans ton lit (1996) de Bill Manhoff au théâtre Syrena. À partir de 1993, Piotr Szulkin donne des cours à PWSFTviT et forme les futurs réalisateurs et scénaristes. Il est également l’auteur de textes littéraires qui constituent une version en prose de ses scénarios (parus en 2006 chez Ha! art sous le nom Socjopatia). Il est aujourd’hui Maître de conférence dans la prestigieuse école de Łodz et semble avoir levé le pied. En effet, son dernier film, Ubu roi, date de 2003.

 

Le nœud de son art se situe dans la mise en scène de l’individu au cœur de régimes totalitaires. Le grotesque tient une place de choix dans tous ses films et le média télévisuel y est omniprésent, afin de signifier son emprise sur les masses principalement. Enfin, ses fictions s’inscrivent logiquement à la suite d’auteurs comme H. G. Wells et existent dans un futur indéterminé. Cet univers personnel et apocalyptique, méconnu en France, mérite pourtant un sérieux détour. Un tempérament indéniablement de l’Est transpire à travers cette œuvre.

 

Texte issu principalement de la traduction du livret présent dans le coffret Piotr Szulkin édité par Telewizja Kinopolska, Arcydziela Polskiego Kina.

Un avant goût en vidéo :

Filmographie

The Singing Lesson / La leçon de chant (1967), co-réalisé avec Lindasy Anderson, court métrage documentaire.

Wszystko / Tout (1972), long métrage.

Szkic do szesciu czesci (1973), long métrage.

Przed kamerą SBB (1974), film musical pour la télévision.

Zespól SBB (1975), film télé.

Narodziny / Naissance (1975), film télé.

Zycie codzienne (1976), documentaire.

Copyright Film Polski MCMLXXVI (1976), film d’animation.

Dziewce z ciortem (1976), court métrage.

Oczy uroczne (1977), film télé.

Kobiety pracujace / Les femmes au travail (1978), court métrage.

Golem (1980), long métrage.

Wojna swiatów – nastepne stulecie (1981), long métrage.

O-bi, O-ba – Koniec cywilizacji / O-bi, O-ba – la fin de la civilisation (1985), long métrage.

Ga, Ga – Chwala bohaterom / Ga, Ga – gloire aux héros (1986), long métrage.

Femina (1991), long métrage.

MFR Notacja (1994), documentaire.

Mieso / La viande (1994), court métrage.

Ubu król / Ubu roi (2003), long métrage.

Publicités

Read Full Post »

%d blogueurs aiment cette page :